La langue portugaise – Le saviez-vous ?

 

    • Le portugais est la langue officielle de 9 pays répartis sur quatre continents :  le Portugal, le Brésil, l’Angola, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Mozambique, São Tomé-et-Principe et Timor oriental, ainsi que la région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine.
    • Le portugais est la seule langue officielle au Portugal et au Brésil.

    • Le portugais occupe la quatrième place des langues les plus parlées dans le monde (305 millions), avec une majorité de locuteurs natifs (265 millions).

    • Le portugais est  la langue la plus parlée dans l’hémisphère sud et en Amérique du sud.

    • Le portugais est la deuxième langue latine la plus parlée dans le monde.

    • Le portugais est la cinquième langue ayant le plus d’internautes sur la planète.

    • São Paulo, ville du sud-est du Brésil, constitue, avec ses 12 millions d’habitants,  la ville abritant le plus grand nombre de lusophones au monde et c’est la ville la plus peuplée de l’hémisphère sud.

    • Le terme “lusophone” (def. personne qui parle la langue portugaise), est tiré de Lusitania, ancienne province romaine située sur l’actuel Portugal.

    • Le terme “Brésil” est dérivé de pau-brasil (bois-brésil en français), espèce d’arbre qui pousse au littoral du Brésil et dont la teinture couleur de braise était employée dans l’industrie textile.
    • Au Ve siècle, le Portugal était connu sous le nom de Terra Portucallis, mot-valise formé du nom de deux villes situées à l’embouchure du Douro : Portus (la ville de Porto) et Cale (la ville de Vila Nova de Gaia).
    • Sa grande richesse phonétique (3000 phonèmes) la classe au rang de langue européenne la plus riche. Ce fait constitue un énorme avantage pour un lusophone désireux d’appréhender une autre langue.

    • Le portugais et le galicien sont tous deux issus de la même langue : le galaïco-portugais , langue romane dérivée du latin vulgaire parlé au nord-est de la Péninsule ibérique.  Durant les XIIIe et XIVe siècles,  c’était une langue de prestige, la langue du lyrisme et de la poésie avec des adeptes dans les royaumes chrétiens de la Péninsule ibérique, en Provence et au Nord de l’Italie.

    • Portunhol (portugnol en français) est un mot-valise qui désigne les contacts linguistiques entre les langues espagnole et portugaise dans les régions où ces dernières coexistent.

    • Le portugais est désormais enseigné comme matière obligatoire en Argentine et en Uruguay, et comme option au Venezuela et dans nombre de pays africains.

    • Les Lusiades constitue l’œuvre la plus importante du patrimoine littéraire portugais. Achevée par Luís Vaz de Camões en 1556, cette dernière raconte et glorifie la naissance et le destin de la nation et de l’Empire portugais.

    • Les documents les plus anciens en langue portugaise sont des documents notariaux, entrecoupés de nombreuses phrases latines, du IXe siècle.

    • La première traduction complète de la Bible en portugais fut achevée en 1681 par João Ferreira de Almeida.

    • Le premier grand dictionnaire portugais, intitulé Vocabulario Portuguez e Latino, mis au point par Raphael Bluteau, né à Londres d’une famille française, est paru en 1712.

    • Dictionarium ex Lusitanico in Latinum Sermonem (1562) de Jerónimmo Cardoso est le premier dictionnaire bilingue de la langue portugaise.

    • Sur la liste des 100 meilleurs livres de tous les temps, élaborée en 2002 par le Cercle norvégien du livre, 3 sont de langue portugaise : Diadorim (João Guimarães Rosa), Le Livre de l’intranquilité (Fernando Pessoa)  et L’Aveuglement (José Saramago).

    • A l’heure actuelle, L’Alchimiste de l’écrivain brésilien Paulo Coelho est le 5e livre le plus vendu dans le monde. Celui-ci s’est déjà arraché à 65 millions d’exemplaires.

    • Miguel Cervantès, le plus célèbre des écrivains de langue espagnole, décrivait la langue portugaise comme « agréable et douce ».

    • A travers le monde, on y trouve nombre de langues créoles dont la base est le portugais, notamment en Inde et en Malaisie.

    • Le mot le plus long du lexique  portugais est “pneumoultramicroscopicossilicovulcanoconiótico”, avec 45 lettres. Il se réfère à l’état de la personne souffrant d’une maladie causée par l’inhalation de la poussière de sillicone.

    • Pour ce qui est des jours de la semaine, on notera que le portugais est la seule langue latine à ne pas se servir des noms des divinités romaines et à utiliser les chiffres ordinaux : terça-feira, etc.

    • On recense 954 mots d’origine arabe dans le lexique portugais, rappelant 500 ans de domination maure.

    • Beaucoup de mots japonais, dont tenpura, sont d’origine portugaise, témoignant des missions jésuites au Japon au XVIe siècle.

    • Des mots tels que albinos, baroque, caldera, caramel, cobaye, créole, fétiche, lascar, marabout, pintade sont des lusitanismes, c’est-à-dire des termes empruntés au portugais.

    • Selon l’Académie brésilienne des lettres, la langue portugaise présente actuellement environ 356 mille unités lexicales, ce qui en fait de facto une des langues les plus riches au monde.